Pagina:Rivista italiana di numismatica 1898.djvu/29


contremarques sur des tessères romaines, etc. 27

édifices portant les noms de l’empereur Trajan, par exemple les Thermae Trajanae, la Basilica Ulpia, ou les deux ailes de la Bibliotheca Ulpia respectivement affectées aux livres latins et aux livres grecs; dans cette hypothèse, les lettres alphabétiques inscrites au revers correspondraient à telle ou telle galerie, à telle ou telle salle de l’édifice. L’autorisation de fréquenter ces établissements entrait dans les attributions des édiles, peut-être même du Praefectus Urbis.

Si toutefois on hésitait à tenir pour parasite le trait de ligature de la contremarque, il resterait la ressource d’interpréter les lettres T H R comme les initiales d’un nom propre tei que Thrasea, Thraso, Threptianus, ou du mot threx, servant d’annonce au spectacle d’un combat de gladiateurs thraces. Mais alors ce serait remettre en question toutes les conclusions précédentes sur les monogrammes et les lettres qui remplissent la fonction de types au droit et au revers et qui n’ont certainement aucun rapport avec les spectacles du cirque et de l’amphithéâtre.

Moneta di Traiano - Rivista italiana di numismatica 1898 (page 29 crop).jpg


5. — IMP CAES NERVA TRAIAN AVG GER DAC. Buste laure et drapé de Trajan, à droite. Sur le cou, une contremarque quadrangulaire dans laquelle ou lit de bas en haut CH

R/ — METALLI VLPIANI. L’Equité debout à gauche tenant une balance et une corne d'abondance.

Diamètre, 19 mill. Ancienne collection Welzl von Wellenheim; aujourd’hui au Musée impérial de Vienne.

R. Mowat, Eclaircissements sur les monnaies des mines, dans la Revue numismatique, XII, 1894, p. 392, pl. XI, f. 3.

Je n’enrégistre ici ce petit-bronze qu’en raison de l’absence des sigles S C qui le fait classer parmi les tessères par quelques personnes; j’ai cependant publié, loc. cit., p. 381,