Pagina:Rivista italiana di numismatica 1898.djvu/25


contremarques sur des tessères romaines, etc. 23

bronze, p. 9, tirage à part de l’Annuaire de la Société française de Numismatique, VII, 1883, p. 78, pl. III, fig. 56.

Aug. de Belfort, Essai de classification des tessères romaines en bronze (ibid. XVI, 1892, p. 238, pl. VIII, f. 7); l’auteur décrit deux exemplaires, l’un de sa collection, l’autre du Musée de Berlin, avec la même contremarque, "O (peutètre D) et T; une troisième lettre effacée était entre les deux restées visibles. Sur ces deux exemplaires, la contremarque profondément incrustée dans le flan a fait disparaitre en partie les ailes de la Victoire placée à l’avers. „

Le dessin de l’exemplaire de Berlin publié par M. de Belfort parait identique à celui qu’avait fait graver Dancoisne; il semble donc que la pièce de Dancoisne est passée au Musée de Berlin.

Le dessin publié par Dancoisne montre que la contremarque est mal venue ou partiellement oblitérée, en sorte que l’on ne peut avoir une entière confiance dans son déchiffrement, surtout après l’avoir compare à celui de deux autres exemplaires semblables décrits aux n.os 2 et 3, ci-dessous.

2 et 3. — Mèmes types que sur le précédent.

Ces deux pièces sont au Cabinet de France, n.os 17062 et 17063 des petits-bronzes. Diamètre, 18 millimètres. Cohen, Descr. des monn. imp. VIII2, 1892, p. 271, n. 47, décrit seulement les types, sans mentionner les contremarques, suivant son habitude; elles sont donc, je crois, restées inédites; en voici la description:

Moneta con contromarca - Rivista italiana di numismatica 1898 (page 25 crop).jpg

Au revers, une contremarque carrée répétée de chaque coté de l’étendart, presque parallèlement à la hampe; à gauche, on lit de haut en bas NO, et, à droite, mais de bas en haut, pareillement NO. En sens inverse, on aurait la lecture |NO| qui répondrait à un nom d’homme tei que On(esimi) assez fréquent pour étre reconnu à ses seules initiales. Cette doublé