Apri il menu principale

Pagina:Goldoni - Opere complete, Venezia 1915, XX.djvu/371


à Angélique qui lui dit que leur départ ne doit point le regarder, et que Camille est la maitresse de la maison. Après quoi elle sort.

SCENE X.

ArlEQUIN, Seul.

Il réfléchif au ton imperieux avec lequel Angélique lui a parie, il le trouve conforme au caractere des musiciennes. Il se moque d elle. Il dit qu’elle sera obligée de s’en aller; que si elle n’a point d’argent, elle n’a qu’ à s’habiller en pellerine. Ces propos le font tomber sur les femmes qui courent le monde sous cet habit, et il se divertii à leurs dépens. Fin du premier Ade.