Pagina:Goldoni - Opere complete, Venezia 1915, XX.djvu/365


EXTRAIT

DE

L’AMOUR PATERNEL,

COMEDIE ITALIENNE.


ACTE PREMIER.


SCENE PREMIÈRE.

Arlequin, en habit de campagne, Scapin.

Ces deux Acteurs entrent sur la scene par un coté different, et se rencontrent. Scapin fait compliment à Arlequin sur son retour de la campagne; Arlequin, amant de Camille et jaloux de Scapin, témoigne la surprise où il est de le voir revenu à Paris, et le déplaisir que lui fait sa présence. Scapin explique à Arlequin les causes de son retour à Paris; il le fait ressouvenir que le seigneur Steffanello, Negociant de cette ville, l’avoit envojé à Venise auprès de son frere Pantalon, pour l’amener chez lui avec ses deux fllles, Clarice et Angélique. Il lui apprend que Pantalon étoit sans fortune qu'il ne subsistoit, pour ainsi dire, que par les secours de son frere, et qu il emploioit tout ce qu’il avoit, à l'éducation de ses deux fllles qui en avoient si heureusement profité, qu’elles étoient devenues célebres, la premiere dans les Belles-Lettres, la seconde dans la Musique. Arlequin observe que Steffanello étant mort, Pantalon n'étoit plus dans le cas de venir à Paris. Scapin répond que Pantalon étant déja a Lyon quand il avoit appris la mort de son frere, il s'étoit determiné à continuer son voyage par l’espérance d'heriter des biens de Steffanello; mais qu’arrivé à Paris, il avoit découvert qu’il n’avoit aucun droit à la succession. Au moyen de