Pagina:Anonimo - Matematiche Fascicolo primo, 1837.djvu/5



Les Éleves sont les meilleurs juges de leurs Instituteurs.

“Ce n’est pas en les entendant parler, qu’ils doivent apprécier leurs talens pour l’enseignement, c’est en sortant de leurs leçons; celles qu’ils ont le mieux retenues, leur paraissent les meilleures, et le sont en effet de quelque façon qu’elles aient été composées et debitées. Il me semble, que chaque Instituteur doit suivre ses dispositions naturelles pour la maniere de débiter ses leçons: en exposant ses idées comme il les pense, il les fait mieux entendre à ses Éleves, que par un discours appreté. La charme du style peut faire illusion; mais il ne fixe pas les idées de l’Instituteur dans le souvenir des Éleves.


“Seances des Écoles Normales.



Daubenton